« On ne parle pas comme un boutiquier »