Penser Librement
Bonjour,

bienvenue sur le forum Penser Librement !!

La liberté d'expression est fondamentale, défendons la !!

N 'hésitez pas à vous inscrire !!!

l 'Equipe du forum !!!
Penser Librement

Gardons Notre Liberté
 
AccueilAccueil  Alerte InfoAlerte Info  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Infos Utiles  ConnexionConnexion  
Venez aimer La Page Infos Utiles, la page qui vous donne des vrais infos :



Derniers sujets
Pétition : les médias sont des manipulateurs
Sam 8 Déc 2018 - 2:06 par vae victis
Venez signez la pétition, les médias et instituts …

Commentaires: 0
Marque-page social
Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      




Conservez et partagez l'adresse de Penser Librement sur votre site de social bookmarking

Partagez | 
 

 trump interdit la maison blanche à certains médias

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: trump interdit la maison blanche à certains médias   Dim 26 Fév 2017 - 1:58

Le porte-parole de la Maison-Blanche a interdit au New York Times, CNN et d'autres médias régulièrement attaqués par Donald Trump d'assister au point presse quotidien. La décision est intervenue en parallèle de nouveaux propos du président américain hostiles vis-à-vis des médias.

Une décision «très inhabituelle» couplée d'«une insulte manifeste aux idéaux démocratiques». Voilà comment le New York Times résume le fait d'avoir été interdit, comme d'autres médias, d'accéder à un point presse présidentiel vendredi. La chaîne CNN, le New York Times, le Guardian, Buzzfeed ou encore Politico: tous ont été privés d'accès au briefing quotidien du porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer. Des médias conservateurs de moindre taille, tel que Fox News, One America News Network ou Breitbart News, qui offrent une couverture favorable de la nouvelle administration, ont en revanche été autorisés à y assister. L'agence AP, USA Today et le magazine Time ont refusé de participer à ce point presse en signe de protestation.

Exceptionnellement, ce briefing n'était pas organisé dans la salle de presse face aux caméras, comme cela était initialement prévu, mais dans le bureau du porte-parole. «Il peut y avoir des occasions lors desquelles, en raison du manque de place ou des circonstances, la Maison-Blanche restreint certains points presse à un pool», a souligné le chef du bureau de Washington de la BBC, Paul Danahar. Plusieurs organisations qui couvrent régulièrement la Maison-Blanche, telles les agences Reuters et Bloomberg, font partie de ce groupe réduit de journalistes - le «pool» - ayant accès à certains événements dont ils partagent ensuite le contenu avec leurs confrères. «Mais ce qui s'est passé aujourd'hui ne rentrait pas dans ce cadre», affirme Danahar.

Le porte-parole de la Maison-Blanche a d'abord nié tout lien entre ce point «off» et le traitement médiatique de la présidence Trump par CNN ou le New York Times. Avant d'ajouter toutefois: «Nous n'allons pas retourner nous asseoir et laisser de faux récits, de fausses histoires, des faits inexacts sortir d'ici.» Tout en affirmant que l'administration Trump fait tout son possible «pour rendre nos équipes et notre salle de presse plus accessibles que probablement n'importe quelle administration avant nous».

L'association des correspondants de la Maison-Blanche a diffusé un communiqué pour protester contre ce mode de fonctionnement. «Au cours de notre longue histoire de couverture des administrations de différents partis, rien de tel n'est jamais arrivé à la Maison-Blanche», a de son côté déclaré Dean Baquet, directeur exécutif du New York Times.
Cet accroc s'ajoute à la longue liste d'attaques verbales adressées par Donald Trump aux médias américains. Stephen Bannon, proche conseiller de Trump, a d'ailleurs prédit jeudi que les relations avec les médias allaient se détériorer «de jour en jour», rapporte l'AFP.

Quelques heures à peine après ce point presse sélectif, le président des États-Unis a une nouvelle fois mis en cause les «fake news media», des médias présentés comme colporteurs de fausses informations. «Ils ne disent pas la vérité» et sont «un grand danger pour notre pays», a affirmé le chef d'État sur Twitter. Il avait auparavant, lors de la grande conférence des conservateurs américains, livré une critique similaire.

Samedi encore, dans un nouveau tweet, Donald Trump a mis en cause les médias qui «n'ont pas rapporté que la dette publique a diminué de 12 milliards de dollars au cours de mon premier mois». Face à ces attaques verbales quotidiennes, de plus en plus de médias tentent de faire valoir le bien-fondé de leur travail ou d'interpeller les citoyens américains sur cette question.

source

http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/25/01003-20170225ARTFIG00131-fait-inedit-des-medias-americains-ont-ete-prives-d-un-point-presse-presidentiel.php
Revenir en haut Aller en bas
 
trump interdit la maison blanche à certains médias
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sirène d'alarme extérieure interdit?
» mélange à crêpe maison
» Le Havre. La Maison des arts du récit.
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Mon lit est ma maison...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Penser Librement :: divers :: divers-
Sauter vers: